Communiqué de clôture 2015

Posted on Posted in Le festival

Près de 2.000 personnes transportées des rives du lac Léman jusqu’à celles du fleuve Mississippi le temps d’un weekend !

Ce sont 1.700 spectateurs, 40 journalistes, 100 bénévoles, 8 barmen, 35 musiciens et 2 organisateurs heureux qui ont fait ce curieux voyage, partant des jardins du château de Crissier pour atterrir au coeur du Mississippi, là où est né le Blues, matrice originelle de l’ensemble des musiques actuelles.

Deux jours de beau temps et une scène pour laisser le bon temps rouler avec 16 groupes qui ont partagé avec passion, simplicité et générosité leur musique 100% blues mais aussi 100% éclectique.

Parmi eux Mud Morganfield (fils aîné de Muddy Waters), The Two (vainqueurs du Swiss Blues Chalenge en 2014, mais aussi bénévoles du festival depuis sa première édition), Kenny Brown (organisateur du fameux festival américain North Mississippi Hill Country Picnic), Alvin Youngblood Hart (venu avec Kenny Brown, et immortalisé par Martin Scorsese dans sa série documentaire sur le blues), Bror Gunnar Jansson  (one man band suédois), ou encore la princesse cajun Sarah Savoy, qui, en plus d’un concert mémorable, cuisina samedi son légendaire jambalaya pour le public, le staff et les musiciens du festival.

Tous les styles de blues ont été visités, du cajun au Chicago, du touareg au punk blues, de la ballade au rockabilly, sans oublier pour la première fois en Europe la présence en nombre du Blues des collines du Mississippi, dans une ambiance sincère, chaleureuse et festive, ou le partage, l’amitié et l’amour de la musique sont les grandes valeurs montantes.

Rendez vous en 2016 pour une 7ème édition toujours pleine de passion !


Bienvenue à Crissier-sur-Mississippi
Le Blues Rules a accroché la commune sur le fil d’une guitare électrique. Entier, fun et didactique : un festival exemplaire.
– 24 heures

Le Blues Rules Crissier Festival a conquis son public. Pour sa sixième édition aux abords du château de Crissier, ce nouveau rendez-vous musical annuel a, une fois de plus, offert une programmation de rêve. Entre jeunes talents suisses et personnalités de grandes scènes, le Festival a misé sur un juste compromis, celui du Blues. Focus. lemultimedia.info

Partant du principe que le Mississippi se jette dans le lac Léman, c’est aux pieds des montagnes helvètes que se tient ce festival de blues qui allie convivialité et programmation pointue. Le parc du château de Crissier accueille les nombreux spectateurs (le festival fait le plein cette année) pour deux jours de blues protéiforme, dont seul le premier sera relaté ici. Pour le second, demandez donc à ceux qui y étaient ! – Rock à la Casbah

Mais il convient de de rappeler que sur deux jours, Thomas et Vincent ont laissé carte blanche à chaque artiste. Qu’ils viennent d’Afrique, d’Europe ou des Etats Unis, tous ont démontré la richesse de ces musiques roots, de leur modernité, de leur continuité historique. La programmation foutraque où l’électrique peut passer avant l’électro acoustique dans l’ordre de programmation n’a en rien géné les festivaliers. Et quand le septuagénaire cheveux en catogan se met à bouger la tête à côté du jeune à la coupe déstructurée, quand le vieux baba partage le feeling avec des jeunes qui découvrent ce qui peut se cacher derrière le mot blues, le pari de nos jeunes programmateurs est gagné : continuer à définir les règles du blues et des musiques roots et laisser à chacun l’occasion de faire exploser les frontières musicales tout autant que géographiques !
– Docteur Blues