KENNY BROWN's BAND (USA) ★ EXCLUSIVITÉ EUROPÉENNE ★

Kenny, George et Bubba s'installent sur scène, puisque c'est l'heure d'accueillir la délégation du North Mississippi Hill Country Picnic de Kenny Brown, le festival frère, et un peu le parrain et l'inspiration, du Blues Rules.

Au soutien de Pin's pour la Garden Juke Joint Jam du vendredi, et au backing des musiciens du Mississippi ce soir, nous retrouverons, comme en 2019, deux anonymes qui ne devraient pas l'être. À la batterie, John Bubba Bonds, une figure culte à Memphis ; déjà batteur de Kenny Brown il y a 25 ans, il est aussi à l'aise, et en demande, dans le garage punk de Jack Oblivian ou d'Alicja Trout. À la basse, George Sheldon, un vétéran, entre autres, de Blue Mountain, groupe pionnier et culte de l'alt-country. Surtout, cette année, Kenny Brown lui-même, dans le passé légendaire sideman de RL Burnside, et, à l'occasion, Junior Kimbrough, Gatemouth Brown, mais aussi Dale « Suzy Q » Hawkins, les Black Keys et même, ponctuellement, Cyndi Lauper (sic), met de côté son statut actuel, durement mérité, de tête d'affiche pour se remettre au service de ses camarades, et de vous, son public.

ERIC DEATON (US) ★ EXCLUSIVITÉ EUROPÉENNE ★

Si ce solide gaillard se définit souvent, humblement, comme un disciple de Junior Kimbrough, sous lequel il est allé faire son apprentissage il y a plus de 25 ans, il y a bien longtemps qu'il a développé sa propre patte, sa propre version du Cottonpatch Blues du Hill Country, une attaque qui, sans en atténuer pour autant la mélopée hypnotique, sonne plus sèche, plus tendue, évoquant, davantage que le rock, les ostinatos du banjo clawhammer de sa Caroline du Nord natale.

Sideman de référence du Mississippi Blues électrique moderne, si souvent entendu comme pilier attentif d'un des vieux maîtres, il ne s'accorde que trop rarement le lead, merci à Kenny d'avoir insisté cette fois-ci !

LITTLE WILLIE FARMER (US) ★ 1ère & EXCLUSIVITÉ EUROPÉENNE ★

Posé, sa voix énonçant calmement le blues comme l'on parle à un ami de jeunesse, le toucher sur ses cordes délibéré et mélodieux, cet homme grisonnant est la dernière révélation du blues downhome depuis son album acoustique de 2016 et, surtout, son album électrique de 2019.
Comme son aîné, et précédente « découverte », le regretté Leo Bud Welch, il ne vient ni du Delta, ni du Hill Country du Nord, mais de la région intermédiaire, centrale du Mississippi, où il joue comme lui depuis toujours, beaucoup du gospel, toujours du blues, un style simple et lumineux mêlant les influences familiales, les disques de Lightnin' Hopkins qui passaient sur la radio locale, et son propre regard, réconcilié sans être résigné, sur les duretés de la vie ici-bas.

Le blues tel qu'il est, au plus pur, au plus juste.

En 2021, c'est le Blues Rules qui accueillera sa première européenne.

LIBBY RAE WATSON (US) ★ EXCLUSIVITÉ EUROPÉNNE ★

Voix projetée, un peu rude, vibrante, guitare acoustique vintage déliée mais nerveuse, la main droite s'envolant parfois pour redescendre avec plus d'élan griffer les cordes, scie musicale ou cuillères à l'occasion, cette native de la côte, entre Mobile et Biloxi, est l'une des fines représentantes de la petite scène du Mississippi qui maintient le flambeau du string band / jug band des années trente – fusion de rag pré-blues, Delta et jazz primitif qu'elle a appris toute jeune fille auprès de l'un de ses derniers héros, Sam Chatmon.

Loin de tout revivalisme, un moment de guinche à l'ancienne, trépidant et un peu sale, pour nous refaire les oreilles entre deux épaisseurs électriques.