Cedric Burnside Project

[BAND] Cedric Burnside Project (USA)

Posted on Posted in Le festival

Cedric Burnside Project Photo By Ronengoldman.comLe Blues Rules rejoint le Nord Mississippi, ces collines parsemées de petites fermes qui abritent son inspiration et ses plus proches amis, pour y embarquer un passager espéré depuis le premier Blues Rules : le prince du blues Cedric Burnside, et son acolyte Trenton Ayers.

Disons-le tout de suite, pour ne plus y revenir : oui, Cedric Burnside est le petit-fils du géant RL Burnside, le fils de l’immense batteur et chanteur Calvin Jackson, comme Trenton Ayers est le fils de Little Joe Ayers, du Blues Rules 2015. Plus important sans doute, il est celui que RL a choisi dès ses 15 ans pour tenir la batterie dans ses disques et ses tournées. Mais, en un sens, peu importe. Il y a bien 10 ans que Cedric est sorti de l’ombre de son grand-père pour devenir non seulement le batteur le plus demandé du blues downhome (4 Blues Music Awards !), mais tout simplement l’un des plus grands bluesmen vivants (nominé Grammy 2016…).

Dans une rafale de disques percutants, intenses, en duo ou trio avec les meilleurs jeunes loups du sud – Lightnin’ Malcolm, Garry et Cody (RIP) Burnside, et Trenton bien sûr – ou avec l’héritier chicagoan Bernard Allison, il a non seulement imposé sa voix, âpre et riche comme la terre du Delta, mais une patte de compositeur et d’arrangeur unique.

Son blues, en effet, s’il demeure économe, rugueux, trépidant, et partie intégrante de cette tradition qui est sienne, est absolument et naturellement moderne.

Cedric est un homme du 21e siècle, et la musique qu’il respire et nous exhale est épaissie de culture hip-hop, rock, soul, r’n’b, comme celle de Patton l’était de vaudeville et de minstrel songs – mais à l’opposée des fusions maladroites de certains, ces emprunts sont intérieurs, métabolisés. Vous n’entendrez peut-être même pas ces influences contemporaines, car, chez lui, elles sont blues – à moins que vous ne soyez vous-même plutôt hip-hop ou rock, auquel cas, c’est son blues que vous entendrez comme hip-hop ou rock.
Et, bien sûr, Cedric et Trenton, formés dans les juke-joints, sont des bêtes de scène.

Photo By Ronengoldman.com

Photos : (c) Ronen Goldman